La forêt Montmorency - un tout inclus boréal

Tourisme · · Commenter

Un fondeur sur les pistes de la forêt MontmorencyLe Québec a reçu sa première vraie bordée de neige cette semaine, mais à la Forêt Montmorency, près de Québec, le ski de fond est commencé depuis plus de 2 semaines déjà! En effet, on y offre depuis le 31 octobre plus de 2km de pistes de ski de fonds, une exclusivité dans le Nord-Est américain! Mais ce n’est qu’un des exemples du dynamisme de son offre récréotouristique. Pour les amateurs de plein air et de nature, c’est un site qui gagne à être découvert.

RENCONTRE DES VOCATIONS SCIENTIFIQUE ET TOURISTIQUE 

Située au coeur de la forêt boréal, à 45 minutes au nord de Québec, la Forêt Montmorency est la forêt de recherche et d’enseignement de l’Université Laval. Fait peu connu, sa mission inclut également la cohabitation des activités d’exploitation avec les activités récréotouristiques, notamment la pêche, la randonnée pédestre, la raquette, le ski de fond, le ski-raquette, l'observation de la nature, etc. Le site est devenu l’un des joueurs importants dans la couronne verte de Québec, les activités récréotouristiques du site rapportant dorénavant plus de recettes que les ressources forestières. 

Pas surprenant alors que les gestionnaires de l’organisation misent sur l’amélioration constante de l’offre récréotouristique pour assurer le succès de ses opérations. Dans les dernières années, l’innovation et le dynamisme dont ils font preuve sont impressionnants. Une des stratégies de la Forêt Montmorency est notamment de bonifier son offre dans les périodes habituellement creuses en proposant des activités qui étirent la saison touristique (à l’automne et au printemps). Par exemple, la Forêt Montmorency a été pionnière en proposant l’ajout d’activités originales comme le ski-raquette il y a quelques années, ou le fat bike plus récemment. Elle s’efforce également de diversifier l’éventail des activités en incluant une offre culturelle en milieu naturel, une tendance montante en tourisme durable. La Forêt a ainsi mis sur pied des activités comme la cueillette de champignons, ou les concerts fauniques, qui se sont révélés de véritables succès de popularité contribuant à augmenter la fréquentation du site.

LES PREMIERS À OFFRIR L’OR BLANC AUX SKIEURS

C’est aussi dans cet esprit que, pour la deuxième année, la Forêt Montmorency lance la saison de ski de fonds dans la région de Québec et l’est du continent. Exclusivité pour le nord-est du continent, depuis le 31 octobre le site offre une boucle 2,1 km, construite avec de la neige entreposée à cet effet tout l'été sous une couche isolante de 25 cm de copeaux de bois. Cette réalisation est le résultat de la coopération avec les chercheurs de l’Université Laval qui travaillent à développer cette technique de conservation de neige en utilisant les ressources ligneuses de la Forêt.
la neige entreposée à cet effet tout l'été sous une couche isolante de 25 cm de copeaux de boisUn fondeur à la forêt Montmorency
L’accès hâtif à la neige attire une niche touristique intéressante pour la Forêt Montmorency: les équipes de compétition des universités et des collèges américains et parfois internationales (Irlande ou Russie), l’utilisent pour lancer leur saison d'entraînement, aux côtés des athlètes du Rouge et Or de l'Université Laval. Si l'ouverture hâtive de la saison est particulièrement attirante pour les athlètes, le grand public partage également l'expérience. Il est à noter que ces efforts sont bien en harmonie avec la stratégie touristique de l’Office du tourisme de Québec qui met en valeur «Québec, capitale de l’hiver».

UN «TOUT-INCLUS» BORÉAL

En décembre, la fréquentation du site change et ce sont alors plutôt les familles et les amateurs de plein air qui profitent du site pour le reste de l’hiver. Le site a d’ailleurs la capacité d’accueillir et d’héberger ceux qui désirent prolonger leur visite au delà d’une journée. On y trouve notamment l’Auberge, pouvant loger 150 visiteurs, et qui met à leur disposition des salons avec foyers en pierre (et wifi !), un auditorium, une salle de jeux avec billard et ping-pong, des salles de classe et une cafétéria de cuisine familiale, le tout à des prix très abordables. L'hébergement est modeste, mais les prix sont raisonnables, notamment parce que la tarification inclut la nuitée et les 3 repas. C’est en quelque sorte un «tout-inclut» qui, pour plusieurs, est une alternative à privilégier aux formules du Sud. L’auberge est d’ailleurs pleine à craquer pendant le temps des Fêtes, les semaines de relâche et une bonne partie de la saison hivernale. Ceux qui préfèrent une expérience plus intime peuvent par ailleurs s’héberger dans les chalets et les refuges.
L’hébergement à l’Auberge de la Forêt Montmorency
ÊTRE TOURISTE CHEZ SOI

Alors pour ceux qui, comme moi, cherchent à profiter de la diversité d’activités offerte par les belles saisons du Québec, et qui sont soucieux de leur empreinte en tant que voyageur, le tourisme de proximité et un séjour à la Forêt Montmorency représentent une expérience unique de vivre Québec, la capitale de l’hiver!

 

Par Isabelle Falardeau
Étudiante à la Maîtrise en Sciences géographiques – Université Laval

SOURCES

La Presse, «Ski de fonds : plaisirs hâtifs à la Forêt Montmorency», 14 décembre 2013.

Radio-Canada, «Du ski de fonds dès la semaine prochaine», 24 octobre 2013.

Radio-Canada, «La saison de ski est commencée dans la Forêt Montmorency», 1er novembre 2014.

Le Fil, «Le ski de fonds, c’est pour bientôt!», 24 octobre 2014.

L’autre voix, «Déjà du ski à la Forêt Montmorency», 31 octobre 2014.

Espaces, «Le prix des paysages, Combien pour cette montagne?», novembre 2010.

Twitter

Agenda de l'industrie

du au
Congrès international du tourisme autochtone 2020

du au
Forum A World For Travel

Voir tous les évènements