Le glamping : La «grosse coche» du camping

Tourisme, Recherches/Études · · Commenter

Quelle est votre relation avec le camping? Êtes-vous rétissant à l’idée d’affronter les moustiques, les maux de dos au réveil et l’humidité dans la tente? Avez-vous toujours voulu partir camper en forêt sans avoir le goût de trimbaler l’équipement requis? Le type d’hébergement dont je m’apprête à vous parler pourrait très bien être celui qui vous réconciliera avec le camping.

LE GLAMPING OU CAMPING DE LUXE


Mais qu’est-ce que ce terme sorti des limbes? La contraction des mots glamour et camping donne effectivement glamping. Comme son nom le dit, les hébergements du genre offrent un luxe aux campeurs qui séjournent dans un environnement plus confortable qu’une simple pop-tent sans pour autant se priver du contact avec l’état sauvage. Généralement, ces hébergements sont construits en harmonie avec la nature et tentent de conserver les éléments clés du camping originel.

Tendance d’origine européenne, ce n’est seulement que depuis quelques années que le terme glamping a vu le jour. Tantôt une yourte, tantôt une hutte, tantôt un tipi, le camping de luxe se réinvente continuellement et peut être proposé sous plusieurs formes. Vous connaissez sans doute la fameuse tente Huttopia que l’on retrouve dans les différents parcs nationaux du Québec. Cette tente prête-à-camper est un bon exemple de glamping et de comment vivre le confort en nature. Lit de camp, vaisselle, poêle au gaz, table et chaises sont des éléments de base dans les tentes Huttopia.

POUR QUI?

Cette tendance qui pousse les gens à se réconcilier avec la nature en provoquant des expériences de toutes sortes semble s'adresser à une clientèle plus large, donc moins spécialisée. La petite famille bourgeoise n'ayant jamais vraiment daigné mettre les pieds dans un sac de couchage peut facilement se retrouver en forêt une fin de semaine d'octobre à découvrir les joies du plein air. Considérant aussi que les installations sont souvent plus accessibles et confortables, la clientèle ciblée peut facilement s'étendre chez les personnes âgées ou les personnes à mobilité réduite.

QUELQUES EXEMPLES

Un premier exemple d'hébergement glamping : la yourte. À la base construite par les peuples nomades d'Asie centrale pour résister au froid de l'hiver, la yourte se caractérise par sa structure circulaire en bois, son immense toile qui la recouvre et son puits de lumière intégré au toit. À Emerald Glamping Ireland, vous pouvez être hébergé dans une yourte luxueuse et confortable pendant une semaine pour 650 $, ce qui revient à moins de 100 $ la nuit.

Au Chili, on peut faire la découverte des Eco Cubes. Ces petites boîtes aménagées dans le désert d'Atacama ont tout d'une chambre d'hôtel luxueuse et ça, dans un environnement très particulier. En effet, toutes les chambres ont une terrasse à l'arrière, une douche extérieure et toutes possèdent une vue sur le volcan de Licancabur et le volcan de Sairecabur. Ces Eco Cubes sont une invention de l'entreprise hôtelière Tierra Atacama qui favorise par ses installations l'industrie éco-touristique.










LE GLAMPING AU QUÉBEC

Le Québec n'échappe pas à la montée fulgurante de l'hébergement insolite. Il est effectivement possible de vivre l'expérience glamping dans nos parcs nationaux et centres de plein air. Que diriez-vous de dormir dans un habitat troglodytique et revivre la trilogie du Seigneur des anneaux? À Eastman entre Granby et Sherbrooke se trouvent les terres d'Entre Cimes et Racines, trois fois lauréat national aux Grands prix du tourisme Québécois, sur lesquelles sont construits douze éco gîtes chacun isolés les uns des autres. J'ai moi-même dormi cet hiver - parce que oui, les écogîtes sont disponibles quatre saisons - dans Le Troglo, une maison de hobbit avec pratiquement tout le nécessaire.

Ou encore, dormir dans une bulle? Dans Le Village Windigo situé à mi-chemin entre Montreal et Val d'Or aux abords du réservoir Baskstong, on peut dormir dans une tente transparente en forme de bulle, où le confort est de mise. La Sphair, comme elle est appelée, est un concept européen implanté en Amérique du nord et Le Village Windigo en possède les droits d'exclusivité. Il y a même de la place pour un divan, une chaîne stéréo et des tables de chevet avec lampe.

Le glamping est une tendance qui évolue sans cesse. Ce nouveau mode d'hébergement touche une plus grande clientèle, allonge la saison touristique de bien des entreprises et diversifie l'offre hôtelière du monde entier. Dans les arbres, dans des conteneurs recyclés en petite chambre d'hôtel, dans des cabines de luxe, il est possible de dormir sur ses deux oreilles ailleurs que chez soi ou dans un hôtel cinq étoiles. Le touriste d'aujourd'hui s'abreuve de nouvelles expériences et considèrent parfois l'hébergement non pas comme un service de seconde ligne mais comme une destination en soi. Alors, convaincu?

Par Vincent Descôteaux
Diplômé au Baccalauréat en Loisir, culture et tourisme - UQTR

SOURCES
Glamping.com (2014)  http://www.glamping.com/, consulté le 3 octobre 2014
Claudine Barry (2012) Le Réseau de veille en tourisme, Du camping au glamping, l'hébergement de plein air se diversifie  consulté le 4 octobre 2014
Emerald Glamping Ireland (2014) Site Internet,  consulté le 4 octobre 2014
Le Village Windigo (2014) Site Internet, consulté le 5 octobre 2014
Ginette Poulin (2013) Hôtels Restaurants & Institutions, Une expérience d’hébergement unique fait jaser au Village Windigo, consulté le 5 octobre 2014

Twitter

Agenda de l'industrie

du au
Congrès international du tourisme autochtone 2020

du au
Forum A World For Travel

Voir tous les évènements