Ma route des cidres

Tourisme · · Commenter

L'automne est à nos portes, et amène avec un vent frais le fameux temps de la cueillette des pommes. Et si les pommes sont si bonnes à cueillir à ce temps de l'année, il en est de même pour un des nombreux sous-produits de la pomme, et j'ai nommé...le cidre! Ce délicieux alcool est de plus en plus populaire parmi les jeunes de 18 à 35 ans, qui ont tendance à délaisser les bières de facture commerciale pour se pencher vers des produits plus artisanaux. Signe de la croissance fulgurante du cidre, les ventes entre 1997 et 2007 ont augmenté de plus de 500%, et la SAQ a enregistré un total de ventes pour l'année 2012 de plus de 320 000 litres de cidres!

Vous vous en douterez sûrement, si un engouement pareil existe maintenant pour le cidre, et celui du Québec en particulier, c'est qu'un changement a dû se produire depuis le cidre des années soixante-dix, réputé pour donner un mal de tête effroyable. Plusieurs pomiculteurs ont décidé d'ajouter à leur gamme de produits du cidre, qu'il soit tranquille, de glace ou effervescent. Une partie de ces pomiculteurs exploitent leur verger situé en Montérégie, sur la rive sud de Montréal. Dans un désir de faire connaître au grand public ces artisans cidriers, Tourisme-Montérégie a développé un réseau touristique au nom évocateur de «La route des cidres».

LE CIRCUIT

Divisé en douze étapes, allant de St-Hyacinthe à Rougemont en passant par Hemmingford et St-Isidore, ce sentier vous fera découvrir une magnifique région tout en découvrant des produits délicieux. Certaines cidreries vous proposent une dégustation gratuite, alors que pour d'autres il faut payer entre trois et dix dollars. Ce n'est pas très cher payé pour un si bon moment!


Photos: Maroutedescidres.com

Après avoir dégusté quatre, cinq voire même six produits différents, il est bon de marcher un peu avant de reprendre la route! Plusieurs cultivateurs proposent des sentiers pédestres très joliment entretenus, comme par exemple chez Michel Jodoin, où vous pourrez, après avoir été marcher sur le flanc de la montagne, dîner tranquillement sur la terrasse mise à votre disposition, tout en admirant la vallée du St-Laurent.

Cependant, si certains ne se spécialisent que dans le cidre, quelques uns font aussi dans le vin! Alors si vous avez envie de quelque chose d'un peu moins sucré, vous pourrez vous arrêter chez Coteau Rougemont. Ce dernier érige d'ailleurs durant tout l'été un chapiteau où sont organisés plusieurs événement privés, souvent des mariages.

La route des cidres est un trajet qui se fait en une bonne journée. Informez-vous cependant de l'heure d'ouverture des établissements, car ils n'ouvrent pas tous aux mêmes heures. Et n'oubliez pas que si vous avez consommé, il vous faudra attendre un peu avant de reprendre la route...des cidres!


Sources:
Tourisme Montérégie, La route des cidres, Carte interactive
Association Les Cidriculteurs artisans du Québec, Cidreduquebec.com


Par Florent Gauthier-Blais
Technique en Gestion appliquée en restauration - ITHQ

Twitter

Agenda de l'industrie

du au
Congrès international du tourisme autochtone 2020

du au
Forum A World For Travel

Voir tous les évènements