Microbrasseries québécoises : à l’aube de l’Oktoberfest

Restauration · · Commenter

Source: Représentation de l'État de Bavière au QuébecBien avant l’existence de l’Oktoberfest, les fêtes de la bière étaient pratiques courantes en Bavière, car elles permettaient d’écouler les surplus de bières brassées en mars, en vue de la prochaine saison de brassage. Toutefois, les origines de la fête telle qu’on la connaît de nos jours remontent au 17 octobre 1810, où le mariage du futur roi Louis 1er de Bavière et de la princesse Thérèse de Saxe-Hildburghausen fut célébré en grand avec une course de chevaux et autres festivités rassemblant la population locale. Aujourd’hui encore, la fête se déroule à Theresienwise, quartier de Munich baptisé ainsi en l’honneur de la reine. L’année dernière, en 2013, plus de 6 millions de visiteursse sont déplacés pour assister aux diverses festivités telles que le défilé d’inauguration, l’ouverture du premier tonneau ou encore le fameux défilé costumé. Alors que les soirées thématiques ne manquent pas, profitons aussi de ce temps de l'année pour découvrir la quantité phénoménales de bières de qualité brassées au Québec, qui n'ont rien à envier aux meilleurs de ce monde!

L'ÉVOLUTION DES MICROBRASSERIES AU QUÉBEC

Plusieurs considèrent la Brasserie Massawipi de North Hatley comme étant  «la pionnière dans le domaine des microbrasseries au Québec». Peu après son ouverture en 1986, quelques autres établissements lui ont emboîté le pas : Le Cheval Blanc (1987), Les Brasseurs du Nord (1987), Les Brasseurs G.M.T. (1987), la Brasserie Brasal (1989), la Brasserie McAuslan (1989) et un peu plus tard, en 1991, une des plus importantes microbrasseries au Québec avec l’acquisition de la Brasserie Massawipi, la brasserie Unibroue.  Depuis 1998, Le Cheval Blanc, Les Brasseur G.M.T. et les Brasseurs de l’Anse ont fusionné pour donner naissance au gros joueur dans le monde des microbrasseries au Québec, les Brasseurs RJ. Ceux-ci produisent notamment la Belle-Gueule, la Tremblay ou encore la Coup de Grisou.

À ces brasseries s’ajoutent, depuis les dernières années, un nombre croissant d’établissements au sein de la famille microbrassicole québécoise, des Îles de la Madeleine à Val d’Or, en passant par le Saguenay et Rivière-du-Loup. En effet, entre 2002 et 2012, le bassin de microbrasseries a plus que triplé, passant de 31 à 99 dans la province seulement!

DIFFÉRENTES RÉGIONS, DIFFÉRENTES MICROS!

Chaque région de notre belle province dévoile ses charmes à qui veut bien les découvrir. Qu’elles soient de houblon, de longue fermentation ou encore de saison, les bières de microbrasseries sont des produits de notre terroir qui reflètent ce que la terre et ses habitants ont de mieux à nous offrir. En voici quelques-unes où vous devrez vous arrêter lors de vos prochaines escapades en sol québécois!

Microbrasserie Charlevoix (Charlevoix)
Au cœur de Baie-Saint-Paul, la Microbrasserie Charlevoix vous propose de déguster ses différentes créations dans son populaire pub à l’ambiance conviviale et décontractée, tout en vous régalant d’assiettes aux saveurs du marché.

Description : 10 arrêts sur la route des vacances - Le Trou du Diable, Mauricie
Le Trou du Diable (Mauricie)
Cette microbrasserie shawiniganaise se décrit comme étant « un lieu de découverte gustative », vous offrant produits brassicoles, une cuisine de type bistrot ainsi que plusieurs activités sur place. Essayez la Sang D’encre ou encore l’Apocalypse, elles ne vous laisseront pas de glace.

La Barberie (Québec)
La Barberie est la première coopérative de type microbrassicole de la province. En plus d’offrir ses produits sur les tablettes de plusieurs commerces du Québec, elle vous propose de vous rendre à son salon de dégustation, où il vous est même possible d’apporter votre propre lunch. Diverses activités thématiques sont également offertes sur les lieux.

Bières À l'abri de la tempêteMicrobrasserie Alchimiste (Lanaudière)
Située au cœur du centre-ville de Joliette, l’Alchimiste est un établissement où le cachet de l’endroit vient s’additionner aux goûts excellents des divers produits maison. Parfait pour un verre en 5 à 7 ou pour venir y discuter entre amis en soirée.

À l’abri de la tempête (Îles de la Madeleine)
Éloignée de la terre ferme, mais pas moins québécoise pour autant, la microbrasserie À l’abri de la tempête a su faire ses preuves sur le marché de la bière de la province, notamment pour la qualité de ses produits brassicoles. Osez leurs bières fortes : la Corne de Brume (scotch ale à 9.0%) ou Corps Mort (vin d’orge à 11.0%)!

La Voie Maltée (Saguenay – Lac-St-Jean)
Première microbrasserie de la région du Saguenay – Lac-St-Jean, la Voie Maltée, depuis son ouverture à Jonquière en 2002, a maintenant pignon sur rue à Chicoutimi ainsi qu’à Québec. On y trouve un menu original et de marché, ainsi qu’un guide pour accorder son plat avec le type de bière qui le mettra en valeur.

Le Naufrageur (Gaspésie)
Carleton-sur-Mer, Baie-des-Chaleurs. C’est là qu’est le berceau de la microbrasserie Le Naufrageur. Du spectacle d’un groupe de musique local au match d’improvisation, toutes les raisons sont valables pour aller déguster une bière sur place et en bonne compagnie!

Catherine Garceau
Étudiante à la maîtrise en Gestion du développement international et de l'action humanitaire - Université Laval
Diplômée du B.A.A Gestion des organisations et destinations touristiques - UQAM


Photos : 1- Le Trou du Diable    2- À l'abri de la tempête

[1] Portail officiel de la ville de Munich : http://www.muenchen.de/

[2] Histoire de la bière au Québec, Sylvain Daignault, édition Broquet, Saint-Constant, 2006, 182 p.

[3] Association des microbrasseries du Québec :  http://www.ambq.ca

 

Twitter

Agenda de l'industrie

du au
Congrès international du tourisme autochtone 2020

du au
Forum A World For Travel

Voir tous les évènements